Moleskine aussi passe au numérique

Décrit par Bruce Chatwin, auteur de récits de voyage, en 1988, les carnets Moleskine sont lancés par une marque italienne en 1997. Depuis, Moleskine jouait à fond la carte de l’authenticité pour séduire. Sauf que l’ère 2.0 est passée par là.

carnet numérique moleskine

Quand on pense Moleskine on pense forcément au carnet à rabat et à la couverture en cuir. On pense aux dessins et aux voyages. Pourtant, la marque a su évoluer ces dernières années en attirant aussi les Geeks avec des couvertures Star Wars notamment.

Aujourd’hui, loin de la simple association d’image, Moleskine passe au numérique. La marque s’adapte à son temps et associe au papier une expérience connectée permettant de digitaliser les notes des utilisateurs de ses carnets en direct. Le système repose sur un carnet « paper tablet » associé à un stylo Pen + et à une application mobile dédiée. Les dessins et notes tracés sur papier sont immédiatement retranscrits au format numérique sur le smartphone ou la tablette équipés de l’application. Les croquis numérisés peuvent ensuite être modifiés depuis l’application (ajout de couleur par exemple) et partagés sur les réseaux sociaux en quelques clics.

L’association du papier et du numérique a néanmoins un coût chez Moleskine, le prix de son kit étant fixé à 200  £ (environ 260 €). Pour le même service mais avec moins de charme, il existe l’alternative Isketchnote.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *