Quand la lecture érotique accompagne un sextoys connecté

Hier, Peanuts News présentait un tracker connecté notamment capable de monitorer l’activité sexuelle. Il est clair que le marché du sexe connecté est en expansion, comme le prouve à nouveau l’initiative de la start-up E. Sensory.

b

E. Sensory est une toute jeune start-up créée à Brest en 2014. Elle s’engage dans le développement de services liés aux objets connectés et à l’IoT mais vient particulièrement de se spécialiser sur un marché porteur : celui du sexe connecté.

Les expériences sur le thème ne cessent de se développer comme l’illustrent les récentes initiatives de la montre GME1, de sextoys pilotables depuis une application mobile ou encore de l’application développée par les studios de Marc Dorcel autour de la réalité virtuelle. Malgré une campagne de levée de fonds non aboutie sur la plate-forme Indiegogo, E. Sensory apporte aujourd’hui sa contribution à la croissance de ce marché. La start-up lance ainsi son premier service de littérature érotique connectée.

Baptisé B. Sensory, cette application est reliée au sextoy connecté Little Bird vendu 129 euros. Elle vise à en enrichir l’expérience en s’appuyant sur l’intensité d’une histoire et des mots prononcés tout au long de la lecture. Le concept de base de l’application est résumé en deux mots : « lisez, vibrez ». Il est néanmoins enrichi de fonctionnalités interactives permettant à l’utilisatrice de contrôler les vibrations de son sextoy en caressant simplement l’écran tactile de son smartphone par exemple.

E. Sensory espère pouvoir surfer sur la vague de la littérature érotique qui bat des records ces dernières années. La fondatrice de cette entreprise, Christel le Coq, met aussi en avant les prévisions très opportunes du marché des sextoys. Celui ci devrait représenter 50 milliards de dollars dans le monde en 2020. Et ne parlons pas de celui des objets connectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *