Conférence TomTom, alors, What Next ?

Le spécialiste de la navigation et du mapping préparait une surprise pour sa conférence se tenant à Amsterdam le 29 avril. Après les GPS et un bracelet tracker d’activité, TomTom se lance en effet sur un nouveau marché, celui des Action-Cams.

TomTom Bandit

Du sport et un positionnement d’accompagnateur pour TomTom. Voici ce que le groupe à mis en avant pour décrire ses centres d’intérêts et son nouveau positionnement. La promesse reste néanmoins la même que pour ses GPS et tient en trois mots : ergonomie, accessibilité, innovation.

Une Action-Cam Bandit pleine de promesse

Après la montre, voici l’Action-Cam Tom-Tom. Le groupe a cherché à la présenter comme un objet disruptive sur un marché jusqu’ici dominé par Go Pro ou d’autres marques telles que Garmin avec sa Vibe.

Bandit App

L’Action-Cam de TomTom a été baptisée Bandit. Elle embarque un capteur de 16 mégapixels et promet des prises de vues de qualité. Mais sa particularité repose surtout sur sa connectivité en Wi-Fi qui lui permet d’échanger des informations très simplement avec un smartphone équipé de l’application TomTom Sport. Le partage des contenus en devient ainsi plus facile pour les utilisateurs qui peuvent de plus réaliser de petits montages vidéos directement depuis l’application.

Accéléromètre, boussole et GPS sont autant de capteurs embarqués dans cette caméra afin de compléter encore l’expérience de ses utilisateurs. Un port USB permet de recharger l’appareil qui profite d’une autonomie de trois heures en utilisation. Pour finir, un autre plus, l’Action-Cam Bandit est waterproof jusqu’à 50 mètres de profondeur. Côté applications, si l’iOS est déjà disponible, il faudra encore attendre pour la version Android.

L’appareil sera proposé à la vente dès le mois de mai à un tarif fixé à 429 euros. De nombreux accessoires (supports de maintien et autre bras telescopique) seront proposés en supplément.

Bandit côtés

MyDrive, un nouveau modèle Cloud

Au-delà de la tête d’affiche Bandit, TomTom présentait aussi son autre grande nouveauté prenant la forme moins tangible d’un système de connectivité entre appareils TomTom et ceux embarquant une application de la marque. MyDrive est une sorte de Cloud maison permettant ainsi de faciliter l’échange d’informations entre un téléphone (équipé de l’application TomTom) contenant par exemple une adresse dans un mail et le GPS de l’utilisateur.

MyDrive

MyDrive reste de plus open source et pourrait ainsi encore être amené à évoluer. Par cette initiative, TomTom fait en tout cas un nouveau pas sur le marché de l’iOT, marché sur lequel le groupe envisage de s’intermédier.

Ambiance conf TomTom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *