Axa fait un pas de plus dans la santé connectée avec Pulse

Le groupe d’assurances AXA a concrétisé son partenariat avec Withings , société française spécialisée dans la fabrication d’objets connectés, en lançant une nouvelle offre de e-santé au début du mois de juin.

pulse axa

 

Baptisé e-Modulango, ce service s’intègre désormais dans l’offre globale des contrats santé éponyme d’AXA. Les clients souhaitant y souscrire recevront un tracker d’activité Pulse proposé par Withings et devront le lier à leur smartphone après y avoir installé une application dédiée.

Ils pourront ainsi suivre facilement leur activité physique (nombre de pas effectués dans la journée, rythme cardiaque, distance parcourue,…) et choisir de les communiquer à leur assureur afin de participer à un concours. AXA récompensera en effet ses clients les plus actifs en leur envoyant des bons d’achat pour profiter des services de médecine douce (type homéopathie) ainsi que des remises sur certains produits connectés Withings.

Cet investissement démontre l’intérêt d’AXA pour le développement de ce type de services liés à la santé connectée et présente l’exemple du positionnement d’un acteur de la bancassurance sur le thème. Il soulève dans le même temps la question éthique de l’usage qui sera faite de ces données personnelles…

Un marché porteur aux multiples acteurs

Les initiatives autour des objets connectés se suivent portées par de nombreux acteurs. Que ce soient pour les constructeurs de téléphonie mobile, les géants du Web ou, désormais, les organismes bancaires, le développement de services sur les objets connectés concerne souvent la question de la santé.

Le marché est en effet porteur, la population vieillissante des pays du Nord favorisant les débouchés pour les services d’accompagnement et de suivi. Parallèlement, d’autres offres destinées aux sportifs se développent ; dans les deux cas, ces différentes applications représentent un nouveau potentiel pour la modernisation des assurances et des services bancaires.

A titre d’exemple récent, au-delà d’ANZ, la banque russe Alfa-Bank vient par ailleurs de présenter un nouveau compte bancaire dont la particularité repose sur un système de rémunération dédié aux clients les plus sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *